Qui est Abdelkarim Abu Habel ?

30/12/2019
Abdelkarim Abu Habel est un Palestinien de Gaza qui purge actuellement une peine de prison à perpétuité en Autriche.
Frigga Karl
Comment est-il arrivé à cette situation extrême ?
Action pour Abu Habel en Gaza

Abdelkarim Abu Habel est né en 1990 dans la Bande de Gaza (Jaballiya) d’une famille de refugiés palestiniens de troisième génération qui forment la totalité des habitants de Gaza, occupé par le pouvoir colonial  israélien depuis 1967. A l’âge de 14 ans  et au paroxysme de la deuxième intifada (en 2004) Abu Habel a été arrêté et emprisonné par l’armée occupante pour 9 ans, suspecté d’être un membre du Hamas, un parti politique non reconnu par Israël et déclaré organisation terroriste. En 2013 au moment de sa libération, la bande de Gaza a subi déjà plusieurs attaques sanglantes avec des milliers de morts, une pluie toxique d’armes chimiques illégales, des bombardements qui ont transformé cette bande de 360 km carré en un champ de ruines inviable. Dans l’impossibilité d’une reconstruction suite au siège hermétique tenu par l’occupant israélien, une absence d’eau potable, le réseau électrique détruit, la vie à Gaza est devenue un enfer pour les habitants. Pendant l’attaque israélienne de Gaza en 2014  la maison d’Abu Habel est bombardée et la famille reçoit des menaces de mort. Abu Habel  s’enfuit de Gaza et arrive en 2016 en Haute-Autriche dans un centre de réfugiés. Très vite il est repéré par les services secrets israéliens (Shabak) suite à une activité électronique de 5 jours (!) du 25 au 30 juin 2016 durant lesquels il est soupçonné d’avoir préparé un attentat à Jérusalem avec des prétendues connaissances internet (Shabak), selon l’acte d’accusation de la cour suprême.   Avec l’arrivée des agents israéliens en Autriche il est arrêté et incarcéré dans une prison à Krems (Basse-Autriche). Il faut dire que les agents israéliens sont intervenus activement pour établir « son dossier de coupable »  et avec témoins à l’appui (prisonniers palestiniens) .  La Cour suprême autrichienne a donné suite à la première condamnation en décembre 2017 et une peine à perpétuité par un jury de la cour de justice de Krems (Basse Autriche) en avril 2018 a été prononcée.

Son avocat autrichien a déposé un recours auprès la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) le 15 novembre 2018 visant l’ampleur de la peine à perpétuité et qui repose principalement sur les antécédents de la justice militaire israélienne. Selon les dernières nouvelles la CEDH a refusé le recours.

Sans aucun doute « la guerre contre le terrorisme » qui a captivé l’ensemble du hémisphère occidentale et qui a malheureusement politisé le champ de la justice occidentale a joué un rôle déterminant dans les motifs du jugement.

« Les services israéliens ne se sont pas fatigués en accusant Abdelkarim Abu Habel des faits identiques en Autriche qu’il y a 15 ans en Israël pour lesquels il a déjà purgé 9 ans de peine » ce que le père d’Abdelkarim a dit lors d’un entretien. Il ajoutait que les soi-disant complices de son fils sont en prison en Israël et comment pouvaient ils l’aider à attaquer Israël à partir de la prison ? Les autorités autrichiennes n’ont visiblement pas fait leur propre enquête et se sont appuyé entièrement sur le dossier de la force occupante militaire étrangère ce qui constitue une grave violation de la constitution autrichienne et une violation du code juridique de l’Autriche et de l’Union Européenne.

 

https://www.facebook.com/inmindscom/photos/a.1463521490400142/1463521517...

 

https://www.middleeastmonitor.com/20170726-austrian-court-sentences-pale...

 

https://www.middleeastmonitor.com/20170801-israel-acknowledges-inciting-...

 

https://www.richardsilverstein.com/2017/08/01/austria-gives-palestinian-...